Zones franches, droits des travailleurs et stratégies syndicales

Print Friendly, PDF & Email

On considère généralement que la première zone franche d’exportation (ZFE) « moderne » mise en place dans le monde fut celle d’Irlande en 1959: « Shannon Free Zone ». À la fin des années soixante, on comptait une dizaine de zones, la plupart en Asie (Taïwan, Singapour, Hong-Kong) et en Amérique latine (Mexique, République dominicaine). Par la suite, le concept de zone franche s’est propagé et les ZFE se sont multipliées, tant dans les pays en développement que dans les pays développés.


Au cours des dernières décennies, les zones franches d’exportation ont connu une croissance rapide dans les pays en développement. Ces zones regroupent des entreprises tournées vers l’extérieur auxquelles l’État accorde un certain nombre d’avantages. Ce succès est le fruit d’une convergence d’intérêts: de nombreux pays en développement se sont convertis à une politique de croissance par l’exportation et ont cherché à attirer les investissements étrangers, tandis que les entreprises des pays industrialisés produisant des biens intensifs en main-d’œuvre ont localisé une proportion croissante de leurs activités dans les pays en développement afin de réduire leurs coûts.

Télécharger tout le document au format PDF