Qu’est-ce que le dialogue social ?

Print Friendly, PDF & Email

Lorsque les intérêts des différents secteurs de la société divergent, il est généralement admis que les personnes concernées doivent pouvoir exprimer leurs besoins, participer au processus décisionnel et influer sur son résultat final afin que les gouvernements et les autres décideurs trouvent un moyen terme entre les intérêts de toutes les parties concernées. Ce principe social fondamental s’applique aussi bien à l’ensemble des institutions politiques démocratiques qu’au monde du travail.

Le dialogue social désigne la participation des travailleurs, des employeurs et des gouvernements aux décisions relatives à l’emploi et à toute question afférente au lieu de travail. Il englobe toutes les formes de négociation, de consultation et d’échange d’informations entre les représentants des trois groupes susmentionnés qui portent sur les politiques économiques et sociales et les politiques du travail. Le dialogue social est à la fois un moyen de réaliser des progrès sociaux et économiques et un objectif en soi puisqu’il donne à la population l’occasion de se faire entendre et d’exercer une influence sur la société et le lieu de travail.

Le dialogue social peut être bipartite, c’est-à-dire se dérouler entre les travailleurs et les employeurs (que l’OIT appelle les partenaires sociaux), ou tripartite si le gouvernement y participe également. Le dialogue social bipartite peut prendre la forme d’une négociation collective ou d’autres formes de négociation, de coopération, ou de prévention et de règlement des différends. Le dialogue social tripartite permet aux travailleurs, aux employeurs et au gouvernement de discuter ensemble des politiques publiques, de la législation et d’autres prises de décisions ayant des répercussions sur le lieu de travail ou les intérêts des travailleurs et des employeurs.